39 # Blonde – Joyce Carol Oates

Quatrième de Couv :

Des cheveux blonds, de grands yeux bleus, une petite bouche colorée, un corps sublime… un mythe est né ! Mais qui est vraiment Norma Jeane Baker, alias Marilyn Monroe ?Tour à tour actrice de talent et jeune femme apeurée, femme fatale et femme-enfant, Norma Jeane et Marilyn… elle est insaisissable et mystérieuse. A travers ce roman qui mêle fiction et réalité sans qu’on puisse les distinguer, Joyce Carol Oates revient sur la vie d’une femme adorée de tous, sur sonenfance particulière, son désir de plaire, ses rôles dans lesfilms et hors caméras, ses faiblesses, ses joies, sa fragilité, son endurance… De ces ambivalences s’est formée une personnalité hors du commun, celle d’un ‘ange’ comme disaitMarlon Brando, d’un ange en perpétuel danger dont le bourreau principal est lui-même…

 

Mon Avis  :

 

Ce n’est pas une biographie, ce n’est pas toute sa vie retracée en détail. C’est un roman, c’est les moments importants ou non de sa vie, la vie de Norma Jeane Baker alias Marilyn Monroe, l’actrice Blonde qui est entrée dans l’histoire. C’est en fait un récit dont les deux « personnages » principaux sont la psychologie de l’actrice et sa manipulation par son entourage.

 

« Blonde » a beau être une biographie fictive de Marilyn, le roman donne l’impression de réellement pénétrer dans l’intimité de la star.

 

Ce roman m’a transportée, quand on le voit de l’extérieur, avec ses plus de 1 000 pages on se dit que ce sera trop long, mais c’est faux, il y a bien sûr quelques passages un peu longs et quelques passages incompréhensibles je l’avoue. Mais au bout du compte on a l’impression de vivre avec elle. Joyce Carol Oates recrée magnifiquement bien la vie spirituelle et poétique de Marilyn.

 

En commençant par l’enfance pas commode de Norma Jeane sa mère, folle, qui tente de la tuer dans son bain, son père inconnu ! Puis l’adolescente mariée « de force » par sa mère d’accueil qui était jalouse d’elle, et enfin la femme qui se transforme peu à peu en Marilyn, Marilyn Monroe adorée, fascinée et adulée de tous !

 

Mais derrière ce beau visage se cache un être perdu, qui peut passer de l’état adorable et celui d’insupportable en quelques minutes sans que l’on ne sache pourquoi. Elle passe sa vie à la recherche d’un père pour son enfant, plus que tout le reste, plus important que sa carrière que ses mariages. Tout ce dont elle rêve c’est d’avoir un bébé. Mais on se rend vite compte qu’elle n’arrive à avoir aucune attache, ni amoureuse, ni amicale et on sent qu’un mal la guette, comme si elle était toute proche de tomber…dans la folie.

 

Le style d’écriture de Joyce Carol Oates est parfait, fluide, doux, simple et beau.

Un récit émouvant, touchant, sensible.

Un récit à couper le souffle.

 

Monroe était une artiste. Elle était une des rares que j’ai rencontrées à prendre toute cette merde au sérieux. C’est ça qui l’a tuée, pas le reste. Elle voulait être reconnue pour une grande actrice et en même temps être aimée comme une enfant et on ne peut manifestement pas avoir les deux.

 

C’était un être que la société ne protégeait pas, pas de famille, pas d' »héritage ». Un morceau de viande appétissante à commercialiser. Dans la fleur de son âge, et cette fleur ne durerait pas.

 

 

1 commentaire

Classé dans Romans étranger

Une réponse à “39 # Blonde – Joyce Carol Oates

  1. Monumental !!! J’étais relativement sceptique en entamant la lecture de ce roman et sa taille – 1 100 pages – me faisait très peur. Je me suis très rapidement laissé prendre au piège. Si on ne connaît pas la vie de Marilyn – tel fut mon cas – on est totalement incapable de séparer fiction et réalité dans ce livre. On a affaire à un personnage d’une réelle sensibilité, torturé au plus haut point, influençable et fragile. Si l’on se fie au texte de Joyce Carol Oates , Marilyn n’était pas la « potiche » que l’on peut s’imaginer. Pour ne rien gâcher, le style est simple, fluide, beau. Au final, il s’agit d’une très belle rencontre, ou plutôt devrai-je dire de deux belles rencontres : Marilyn et Joyce Carol Oates . Un vrai coup de cœur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s