# 45 – Mon enfant de Berlin, De Anna Wiazmesky

Resumé :

En septembre 1944, Claire, ambulancière à la Croix-Rouge française, se trouve à Béziers avec sa section, alors que dans quelques mois elle suivra les armées alliées dans un Berlin en ruine. Elle a vingt-sept ans, c’est une très jolie jeune femme avec de grands yeux sombres et de hautes pommettes slaves. Si on lui en fait compliment, elle feint de l’ignorer. Elle souhaite n’exister que par son travail depuis son entrée à la Croix-Rouge, un an et demi auparavant. Son courage moral et physique, son ardeur font l’admiration de ses chefs. Ses compagnes, parfois issues de milieux sociaux différents du sien, ont oublié qu’elle est la fille d’un écrivain célèbre, François Mauriac, et la considèrent comme l’une d’entre elles, rien de plus. Au volant de son ambulance, quand elle transporte des blessés vers des hôpitaux surchargés, elle se sent vivre pour la première fois de sa jeune vie. Mais à travers la guerre, sans même le savoir, c’est l’amour que Claire cherche. Elle va le trouver à Berlin.

Mon avis :

Jamais je n’aurais pensé l’aimer autant, ce livre lu en 2 jours, je ne m’attendais pas du tout à ça. C’est l’histoire de Claire, c’est l’histoire de Wia et celle de tous les autres. Claire, une Française, fille d’un ecrivain connu; François Mauriac, qui s’engage dans la croix rouge française et qui souhaite sauver le plus de monde possible et qui, après la guerre ira à Berlin et sera chargée du rapatriement des Français ! A Berlin, elle fera la connaissance de Wia, un officier Russe devenu Français après la guerre.

Le roman est le plus souvent composé des échanges de lettres entre Claire et ses parents ! On y voit la difficulté de l’époque, la recherche de nourriture et l’habitation sommaire des Berlinois.

Dans ce roman, Anne Wiazmesky decrit très bien la vie de ses parents, que tout oppose, ils sont tout deux issus d’un monde totalement différent, et pourtant, ils s’aiment !!

La naissance d’Anne Wiazmesky,  » L’enfant de Berlin » nous annonce l’espoir et l’optimisme de l’après guerre.

Un roman parfait. Un coup de coeur.

« Wia aime sortir le soir et je déteste ça ; il aime voir des amis et je déteste ça; il aime raconter des histoires drôles et je déteste ça; nous n’avons aucun point commun, mais je pense que c’est peut-être avec lui que j’ai une toute petite chance d’être heureuse. »

« Claire allume une cigarette. Avec une lucidité glacée elle compare sa famille à celle de Wia. Il ne s’agit pas seulement de deux nationalités différentes, il s’agit de deux mondes qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre »

3 Commentaires

Classé dans Coup de coeur, Romans étranger

3 réponses à “# 45 – Mon enfant de Berlin, De Anna Wiazmesky

  1. Ah bah tu vois je n’aurai certainement pas lu ce livre, voir même je ne m’y serai pas intéressée mais après ton avis je crois que je vais le noter

  2. j’ai déjà aimé un de ses romans, pas tant pour l’histoire, mais pour l’écriture… ce titre est sur ma liste!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s